Messages récents

MDR 2017/745 vs ISO 13485 : Décodage des exigences en matière de gestion de la qualité

Introduction au MDR 2017/745 et à l’ISO 13485

Dans l’industrie des dispositifs médicaux, la gestion de la qualité et la conformité réglementaire sont d’une importance capitale. Deux réglementations importantes sont le règlement de l’Union européenne sur les dispositifs médicaux (MDR 2017/745) et la norme ISO 13485 de l’Organisation internationale de normalisation. Il est essentiel pour les fabricants de dispositifs médicaux de comprendre ces réglementations, car elles définissent les exigences d’un système de gestion de la qualité (SGQ) solide.

Le MDR 2017/745, mis en œuvre par l’Union européenne, est un règlement concernant la fabrication et la distribution des dispositifs médicaux sur le marché de l’UE. Elle souligne la nécessité d’une plus grande transparence, d’une sécurité accrue et d’une meilleure traçabilité des dispositifs. D’autre part, la norme ISO 13485 est une norme internationalement reconnue qui prescrit les exigences d’un système de gestion de la qualité complet pour les dispositifs médicaux.

Pour garantir la conformité et la durabilité, les fabricants de dispositifs médicaux doivent se familiariser à la fois avec le MDR 2017/745 et la norme ISO 13485. Cette compréhension renforcera leur capacité à répondre aux exigences rigoureuses des deux organismes de réglementation, ce qui leur donnera un avantage concurrentiel sur le marché mondial.

Comprendre l’ISO 13485 : Système de gestion de la qualité pour les dispositifs médicaux

La norme ISO 13485 est une norme mondialement reconnue pour l’élaboration d’un système de gestion de la qualité spécifique aux dispositifs médicaux. L’objectif principal de cette norme est de faciliter l’harmonisation des exigences en matière de gestion de la qualité des dispositifs médicaux. La norme ISO 13485 met davantage l’accent sur la gestion des risques et les processus décisionnels fondés sur les risques, ce qui la rend très différente des autres normes de SMQ.

Un système de gestion de la qualité ISO 13485 efficace garantit que les dispositifs médicaux répondent aux attentes des clients et sont conformes aux exigences réglementaires applicables. Cette norme met l’accent sur la maîtrise des processus, la satisfaction des clients, la traçabilité des produits et les systèmes de rappel, ainsi que sur le maintien de systèmes efficaces d’actions correctives et préventives.

L’adhésion à la norme ISO 13485 témoigne d’un engagement en faveur de la sécurité et de la qualité des dispositifs médicaux, ce qui peut renforcer la réputation d’une entreprise sur le marché. Cependant, comprendre les exigences de la norme ISO 13485 et mettre en œuvre un SMQ basé sur cette norme peut s’avérer une tâche difficile. Il s’agit d’élaborer des procédures qui garantissent des processus cohérents et conformes, ce qui demande beaucoup de temps et d’efforts.

Principales différences entre le MDR 2017/745 et la norme ISO 13485

Si le MDR 2017/745 et la norme ISO 13485 visent tous deux à garantir la sécurité et l’efficacité des dispositifs médicaux, il existe plusieurs différences essentielles. La compréhension de ces différences peut aider les fabricants à répondre plus efficacement à ces exigences.

Contrairement à la norme ISO 13485, le MDR 2017/745 est un acte législatif, ce qui signifie qu’il est juridiquement contraignant. La norme ISO 13485 se concentre sur l’efficacité d’un système de gestion de la qualité. Il contient les processus et procédures requis et aucune exigence spécifique au produit. Le MDR 2017/745 se concentre davantage sur le dispositif médical lui-même avec des exigences détaillées, y compris sa conception, son développement, sa production et sa surveillance après la mise sur le marché.

Mais le règlement MDR prévoit-il des exigences supplémentaires en matière de SMQ ?

Oui, il y a quelques ajouts. Vous trouverez ci-dessous un aperçu des principaux thèmes à aborder dans votre système de gestion de la qualité.

  • Tout commence par la mise en œuvre d’une stratégie de conformité réglementaire, qui inclut les différentes procédures d’évaluation de la conformité et de gestion du changement.
  • Le système doit prendre en compte les exigences générales de sécurité et de performance (GSPR) (annexe I) et les méthodes pour y répondre. Il s’agit peut-être de l’un des sujets les plus importants, car il démontre la conformité du produit au RMD par les organismes notifiés.
  • Le système doit inclure des données sur la réalisation du produit, ce qui implique des informations telles que la planification, la conception, le développement, la production et la prestation de services. Les GSPR susmentionnés font partie des exigences de conception.
  • Le rôle d’une personne compétente en matière de réglementation, appelée « personne responsable de la conformité réglementaire », doit être défini (article 15 du RMD).
  • Le système doit inclure des méthodes de gestion des ressources qui doivent contenir des informations sur la sélection et le contrôle des fournisseurs et des sous-traitants.
  • Le système doit inclure des méthodologies de gestion des risques (section 3, annexe I, MDR). La mise en œuvre de la norme EN ISO 14971 comblera cette lacune.
  • Le système doit inclure des données d’évaluation clinique ainsi qu’un suivi clinique après la mise sur le marché (PMCF) (article 61 et annexe XIV).
  • Le système doit garantir la vérification des attributions de l’UDI (article 27, paragraphe 3) pour tous les dispositifs concernés, ainsi que la cohérence et la validité des informations fournies (article 29).
  • Le système doit contenir des données sur l’élaboration, la mise en œuvre et la maintenance d’un système de surveillance après la mise sur le marché (article 83).
  • Le système doit comprendre des protocoles de communication avec les autorités compétentes, les organismes notifiés, les autres opérateurs économiques, les clients et/ou les autres parties prenantes.
  • Le système doit comprendre des méthodes de notification des événements graves et des actions correctives de sécurité sur le terrain dans le cadre de la vigilance (article 87).
  • Le système doit également inclure des méthodes de gestion des actions correctives et de vérification de leur efficacité.
  • Le système doit inclure des données sur les processus de contrôle et de mesure des données de sortie, d’analyse des données et d’amélioration des produits. Un organisme notifié attirera spécifiquement l’attention sur les méthodes statistiques solides utilisées.

Quelles sont les parties de la norme ISO 1385 les plus concernées ?

Une autre différence importante est que le MDR 2017/745 s’applique exclusivement au marché européen, alors que la norme ISO 13485 est reconnue au niveau mondial. Cela signifie qu’un SMQ certifié ISO 13485 peut être utilisé presque partout dans le monde, alors que la conformité au MDR 2017/745 est nécessaire pour accéder au marché européen.

Malgré ces différences, le MDR 2017/745 et la norme ISO 13485 ont un objectif commun : garantir la sécurité et la performance des dispositifs médicaux. Ils soulignent tous deux l’importance d’un SMQ solide, de la gestion des risques et de l’amélioration continue.

Comment un système de gestion de la qualité sera-t-il évalué dans le cadre du règlement MDR de l’UE ?

Le système de gestion de la qualité d’un fabricant sera évalué dans le cadre des procédures d’évaluation de la conformité des annexes IX à XI du RMD de l’UE. Un organisme notifié effectuera une évaluation de la conformité par le biais d’un audit pour toutes les classes de dispositifs, à l’exception de la classe I. Cela signifie qu’une certification ISO 13485 existante n’est pas suffisante pour prétendre au respect des exigences du MDR en matière de système de gestion de la qualité.

Transition de la norme ISO 13485 à la norme MDR 2017/745 : un guide

Le passage de la norme ISO 13485 à la norme MDR 2017/745 peut sembler complexe, mais avec la bonne approche, le processus peut se dérouler sans heurts. La première étape consiste à comprendre les différences entre les deux règlements et à identifier les exigences supplémentaires posées par le MDR 2017/745.

Ensuite, procédez à une analyse des lacunes afin d’identifier les domaines dans lesquels votre SMQ actuel ne répond pas aux exigences du MDR 2017/745. Il s’agira d’examiner les procédures, la documentation et les pratiques liées à toutes les étapes du cycle de vie des dispositifs médicaux.

À la suite de l’analyse des lacunes, élaborer et mettre en œuvre un plan visant à combler les lacunes identifiées. Il peut s’agir de mettre à jour les procédures, d’améliorer la documentation ou de renforcer les activités de surveillance après la mise sur le marché. Préparez-vous à ce que ce processus prenne du temps et nécessite l’implication de diverses parties prenantes.

Enfin, il faut veiller à ce que tous les changements soient communiqués efficacement à l’ensemble de l’organisation et à ce qu’une formation adéquate soit dispensée. Cela permettra à chacun de comprendre les nouvelles exigences et de contribuer au maintien de la conformité.

Conclusion : Naviguer entre MDR 2017/745 et ISO 13485 pour la conformité de la gestion de la qualité

Naviguer dans le monde des réglementations relatives aux dispositifs médicaux, en particulier le MDR 2017/745 et la norme ISO 13485, peut s’avérer complexe. Cependant, la compréhension de ces réglementations et de leurs différences peut aider les fabricants à développer des systèmes de gestion de la qualité solides et à maintenir la conformité. Même si la norme ISO 13485 n’est pas obligatoire, comme l’ont montré les chapitres précédents, elle constitue une base solide qui facilitera considérablement le processus de mise en œuvre. De même, l’accent mis sur la conformité des produits, qui doit se refléter dans le système de gestion de la qualité, doit faire l’objet d’une attention particulière.

N’oubliez pas que l’objectif du MDR 2017/745 et de la norme ISO 13485 est de garantir la sécurité et l’efficacité des dispositifs médicaux. En se concentrant sur cet objectif commun, les fabricants peuvent naviguer efficacement dans ces réglementations et réussir sur le marché mondial.

Le passage d’un système à l’autre, ou la gestion de la conformité avec les deux, peut être une entreprise importante. Cependant, avec une planification minutieuse, une communication claire et un engagement continu, c’est un objectif réalisable.

Si vous avez besoin d’aide pour comprendre le MDR 2017/745, l’ISO 13485, ou pour naviguer dans la transition entre ces cadres réglementaires, n’hésitez pas.

Contactez nos experts dès aujourd’hui !

Picture of Sobel Consultancy

Sobel Consultancy

Ne pas vendre mes informations personnelles

2023 | Tous droits réservés

LOCATION

Brésil
Alameda Santos, 1165
01419-002 Sao Paulo - SP

ÉTATS-UNIS
1309 Coffeen Avenue STE 1200
Sheridan, Wyoming 82801

Select the language

Sélectionner la langue